Je suis mère d’une fille


Si il y a bien une chose qui m’a toujours apeuré dans mon rôle de future maman, c’est d’affronter une relation mère-fille. 

Ou plutôt d’être la mère d’une fille. 

Une fille qui ne me ressemble pas

Je n’ai jamais été très fillette-princesse-coquette. Je n’ai jamais réussi à l’être. Je tente depuis très longtemps pourtant. Mais au grand désespoir de ma propre mère, non, je ne faisais pas des trucs de filles, et d’ailleurs, pourquoi appelle-t-on ça des trucs de filles? 
 Voilà un peu la base de mon côté féminin.
Football, voiture téléguidée, et vélo de Barbie. 

Pourtant aujourd’hui, on pourrait croire à un élan de fifillitude. Avec mes passions-lubies-roses. Entre licorne et flamands roses, mes fausse-vieilles converses roses, ma passion pour la couture-le crochet-le tricot (ah non mince, il paraît que c’est pour les vieille ça). 

Enfin, ce n’est pas trop dans l’apparence que l’on peut observer mon manque de glamour (ou peut-être à mon manque d’assiduité en épilation et maquillage). Je ne m’habille pas comme un homme et j’ai la poitrine de Pamela (en plus naturelle et pendouillante). Je n’ai surtout pas envie de cacher mes formes de femme, je le aime assez. 

Dans l’attitude c’est peut-être un peu différent. 

J’hésite

En fait ce qui me perturbe est ailleurs. En fait je tente de me confier à vous. D’essayer de vous expliquer ce qui pourrait arriver à ma fille, à votre fille, à toutes les filles. Ce qui m’est arrivé à moi. 

Ce rapport à l’homme, douloureux pour moi. Pas l’humain, mais le mâle.

Le mal

Celui qui veut vous dominer, vous humilier, vous …

Je n’arriverai pas à vous expliquer réellement ce qui s’est passé pour moi. Car l’histoire se fini bien, pourquoi entacher ma relation actuelle avec cela. 

Et puis je suis heureuse, positive, j’ai cette chance d’avoir pu passer à autre chose. Cette chance d’avoir eu 2 beaux garçons qui m’ont reconvilier avec l’homme. 

J’ai aussi une fille…ma fille. Et j’ai peur de ne réussir à la protéger. De ne pas réussir à lui faire passer ce message. Ou pire, de la faire fuir. 

Et pourtant je l’attendais ma petite étoile.  

Je veux la voir briller, chaque jour un peu plus. J’aimerai qu’elle me ressemble un peu sans les pièges dans lesquels je suis tombée.

❤️ 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s