Si j’avais su…

IMG_6509

Si j’avais su, ou plutôt, si j’y avais cru …

Lorsqu’on me disait qu’avoir des jumeaux allait m’épuiser. Une évidence pour beaucoup, mais chez moi non. Apparemment je croyais que la fatigue ne passerai pas par moi. La Positive Attitude, hum hum! Chaque matin, vers les coups de 4h, je prie pour la garder toute la journée… et elle s’en va, vers 13h, lorsque mon grand a décidé de sortir tous mes ustensiles de pâtisserie pour « cuisiner » en hurlant ce que  je DOIS lui apporter pour assouvir sa passion… alors que je suis étalée sur le canapé après avoir réussi à endormir les deux loupiots (leur nouveau surnom tombé de nul part) et que mon seul souhait, c’est d’engloutir un éclair au chocolat et de mourir d’ennui.

Si j’y avais cru…

Au fameux paragraphe « vie de couple », j’ai lu partout qu’on n’avait plus le temps d’y penser avec des jumeaux. Que la mission principale était de faire équipe, de réussir à terminer toutes les activités basiques : les nourrir, les changer, les baigner, les endormir, les changer, les nourrir, les endormir, les changer. Si possible en un temps records pour être certain d’avoir le temps de s’occuper du grand qui, merci je ne sais quel dieu, est devenu très autonome, mais me déteste environ 3 fois par jour, avec des « regarde maman, là c’est écrit « je t’aime maman » bah tu vois, je met un gros X dessus » …

Et là, je remarque que ce paragraphe était dédié « au couple » et que je viens de déraper sur  les anecdotes de mon grands. Beau résumé de notre vie de couple.

Sauf que je suis sans doute la seule à ne plus avoir le temps d’y penser, à cette vie de couple… Parce qu’une fois que j’ai terminé ma journée, ou que j’ai enfin un moment de calme (pour faire la lessive, le ménage, raccommoder un pantalon, boire un café, tenter d’écrire un article sur ce blog, faire des pâtisseries pour la fête de la courge de l’école). Il y a un espèce de vautour (désolé chéri) qui plane derrière moi, vous savez, qui respire dans votre oreille comme un boeuf, vous invitant à…. et vous, vous vous tortillez pour vous échapper avec un « non chéri, pas maintenant, j’ai plein de truc à faire », mais il insiste, et continue jusqu’à recevoir un « NON MAIS MERDE, chéri, j’ai pas envie voilà » et bien sûr, il va faire la tronche devant la télé… ou faire la vaisselle pour se défouler (j’aurai au moins gagner quelques choses).
Alors moi, du coup, je culpabilise un peu quand même, et je me dis « bon au prochain moment de calme, si je suis pas épuisée totale, on y va ! « . Et c’est là, que les loupiots ont décidé qu’ils siesteraient en « décalé », ne laissant aucune chance à ma tentative de sauvetage de vie de couple.

Mais il paraît que c’est tout à fait normal tout ça !

Mouai…
Des doutes..

Il faut que je la retrouve… moi, il faut que je me retrouve et ça ira.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s